sports quebec
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Escrime – Championnats panaméricains Les Canadiennes dans le top-4

Normal 0 21 false false false FR-CA X-NONE X-NONE MicrosoftInternetExplorer4 Montréal, 22 avril 2015 (Sportcom) – Avec une jeune équipe, les sabreuses canadiennes ont atteint le quatrième rang de l’épreuve par équipe, mercredi, aux Championnats panaméricains d’escrime qui sont présentés à Santiago, au Chili. Exemptées du premier tour, Gabriella Page , de Blainville, Frédéric Chevarie , de Sainte-Julie, Marissa Ponich, d’Edmonton et Meredith Giroux, d’Hamilton, ont amorcé leur parcours contre les Cubaines. Une victoire de 45-38 leur a permis d’accéder aux demi-finales où elles ont été défaites 45-33 par les Mexicaines. Opposées aux Vénézuéliennes dans le match pour la médaille de bronze, elles se sont inclinées 45-39, malgré une bonne performance. « L’équipe a très peu d’expérience, a commenté l’épéiste masculin Vincent Pelletier . La plus expérimentée est Gabriella et elle est très jeune. Leur entraîneur a dit qu’il était content de leur journée. Elles ont bien tiré et ont donné tout ce qu’elles pouvaient. C’est sûr que je crois qu’elles auraient aimé gagner en finale de bronze, mais c’était une bonne journée pour elles. » Du côté masculin, la compétition a été difficile. Vincent Pelletier , Hugues Boisvert-Simard , Jean Lelion etLeland Guillemin ont conclu au sixième rang de l’épreuve par équipe à l’épée. Ils ont dû se débrouiller sans l’aide de Maxime Brinck-Croteau , qui a obtenu le meilleur résultat de l’unifolié à l’épreuve individuelle, car il se remettait d’une infection. Après avoir bénéficié d’un laissez-passer au premier tour, les Canadiens ont été défaits par les Cubains 45-31 en quart de finale. « Pour commencer, on a été un peu mal chanceux mardi soir. C’était le tirage au sort, et c’était entre le Brésil et Cuba. L’an dernier nous avons été battus en finale par Cuba, une bonne équipe qui n’est pas nécessairement classée aussi haut qu’elle devrait l’être, car elle ne participe pas à beaucoup de compétitions. Disons que nous aurions préféré affronter le Brésil en quart de finale », a confié Pelletier. « Au match contre Cuba, nous avons bien commencé. Jusqu’au cinquième relais, nous avions encore une avance. Au sixième relais, nous avons eu de la difficulté et ils ont pris les devants par cinq points. Nous n’avons pas pu remonter par la suite », a indiqué l’athlète de Québec. À leur premier match de classement, les épéistes du pays ont signé une victoire de 45-31 face aux Mexicains. Ils ont ensuite subi un revers de 45-37 contre les Colombiens dans l’affrontement déterminant les cinquième et sixième places. « Nous avons terminé deuxièmes l’année passée et nous voulions faire au moins la même chose. Nous savions que ça n’allait pas être facile, les équipes sont très bonnes à l’épée masculine, mais pas de médailles et même pas de top-4 c’est décevant », a dit le Québécois. « Ce sont des choses qui arrivent malheureusement, ajoute Pelletier. Maintenant, nous devons nous concentrer sur les prochains Championnats du monde, une chance pour nous de remonter dans la course à la sélection olympique. » En grande finale, les Américains ont eu le meilleur sur les Vénézuéliens. Les Argentins ont quant à eux disposé des Cubains dans la rencontre pour la médaille de bronze. Rédaction: Alexandra Piché et Julie Roy /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-style-parent:""; font-size:11.0pt;"Calibri","sans-serif"; mso-fareast-"Times New Roman"; mso-bidi-"Times New Roman";}













 




SPORTSQUÉBEC accueille avec enthousiasme la construction de la Maison du loisir et du sport

SPORTSQUÉBEC se réjouit de l’annonce faite plus tôt aujourd’hui par la ministre déléguée à l’éducation et ministre de la condition féminine, madame Isabelle Charest. Les quelque soixante-cinq fédérations sportives et partenaires devaient évoluer dans des conditions de travail particulières depuis 1985. En effet, leurs bureaux sont installés à même les stationnements du Stade olympique, eux-mêmes construits en 1976, il était grand temps que l’on dote ces organismes d'aménagements de qualité digne de ce nom.

Vous pouvez lire le communiqué ici




Le Comité de candidature de Rimouski remporte une course à trois au fil d'arrivée pour le titre de milieu hôte de la 57e Finale des Jeux du Québec - Été 2022

SPORTSQUÉBEC, après recommandation du Comité de sélection des Jeux du Québec ainsi que l’aval du Conseil d’administration de la corporation, annonce que la tenue de la 57e Finale des Jeux du Québec – Été 2022, qui se déroulera du 29 juillet au 6 août 2022, fut octroyée à la Ville de Rimouski.

Rimouski accueillera donc 3 300 athlètes, 300 officiels, 1 000 entraineurs, accompagnateurs et missionnaires, 2 500 bénévoles et 125 000 visiteurs en provenance des quatre coins de la province dans le cadre de cette 57e Finale des Jeux du Québec qui promet une expérience mémorable pour les participant(e)s.

Vous pouvez lire le communiqué ici



«Vers une approche plus collaborative et concertée en matière de sport»

SPORTSQUÉBECa répondu à l’invitation de la ministre déléguée à l’Éducation, Madame Isabelle Charest, qui rencontrait en ce 22 novembre 2019 plusieurs organismes de sport, de loisir et d’activité physique dans le cadre d’une tournée de consultation pan-provinciale. La Corporation tenait à rappeler les enjeux du milieu sportif, notamment au niveau de l'accessibilité des activités sportives et récréatives et de la reconnaissance du sport en tant que priorité pour le gouvernement actuel.SPORTSQUÉBEC soutient qu'un plan d'action est requis pour s'assurer de fournir le meilleur accès possible à une pratique sportive bénéfique et sécuritaire aux citoyens.

Vous pouvez lire le communiqué ici






Voir tous les communiqués